Admissibilité et Reprises

La grille d’admissibilité ci-dessous décrit les candidats qui peuvent s’inscrire à l’examen et les documents requis.

 

Candidats admissibles à l’examen

 

Éducation

Profil du candidat

Documents/preuves à joindre à la demande

Responsabilités

 

 

Étudiants ou diplômés d’un programme de doctorat en optométrie (O.D.) agréé par l’Accreditation Council on Optometric Education (ACOE)

1.   Étudiant qui en est à sa dernière année d’un programme de doctorat en optométrie (O.D.).

Formulaire de confirmation de l’admissibilité signé par le signataire autorisé de l’école.

L’université effectue la soumission au BEOC.

2.   Diplômé ayant complété au cours des trois dernières années un programme de doctorat en optométrie, au Canada ou aux États-Unis, qui n’est pas encore agréé ou en possession d’un permis d’exercice de l’optométrie au Canada ou aux É.-U.

Formulaire de confirmation de l’admissibilité signé par le signataire autorisé de l’école.

Le candidat doit effectuer la soumission au BEOC de la documentation propre à l’université/l'école 

3.   Diplômé d’un programme de doctorat en optométrie, qui est agréé ou détenteur d’un permis en règle lui permettant l’exercice autonome et sans restrictions de l’optométrie aux É.-U.

Formulaire de confirmation de l’admissibilité signé par le registraire, ou l’autorité équivalente, de l’organisme provincial ou territorial de réglementation de la profession auprès duquel le candidat est membre en règle ou détenteur d’un permis d’exercice.

Le candidat doit effectuer la soumission au BEOC de la documentation propre à l’organisme provincial ou territorial de réglementation. 

 

 

 

 

Diplômés d’un programme d’optométrie non agréé par l’ACOE

4.   Diplômé d’un établissement d’enseignement non agréé par l’ACOE, qui a passé l’examen d’évaluation et reçu une note satisfaisante indiquant qu’il n’a pas à suivre une formation complémentaire.

Formulaire de confirmation de l’admissibilité signé par le Registraire ou par l’autorité équivalente d’un organisme provincial de réglementation de l’optométrie du Canada.

Le candidat doit effectuer la soumission au BEOC de la documentation.

5.   Diplômé d’un établissement d’enseignement non agréé par l’ACOE,quiest inscrit à un programme de formation complémentaire acceptable.

Formulaire de confirmation de l’admissibilité signé par le directeur ou un représentant autorisé :

a)    De l’International Optometric Bridging Program (IOBP) de l’Université de Waterloo, qui atteste que le candidat a réussi tous les cours d’un programme de formation complémentaire, ou

 

b)    de l’Université de Montréal, qui atteste que le candidat a réussi tous les cours d’un programme de formation complémentaire.

Le programme de formation complémentaire  effectue la soumission au BEOC.

6.   Diplômé d’un établissement d’enseignement non agréé par l’ACOE,quia réussi un programme de formation complémentaire acceptable.

Formulaire de confirmation de l’admissibilité signé par un représentant autorisé de l’IOBP de l’Université de Waterloo ou de l’Université de Montréal, qui atteste que le candidat a réussi tous les cours d’un programme de formation complémentaire.

Le programme de formation complémentaire  effectue la soumission au BEOC.

 

Le BEOC se réservent le droit d’exiger tout autre document requis pour appuyer le processus de vérification.

~* Aux fins de la présente politique, les programmes d’optométrie agréés par l’ACOE incluent tout programme agréé par l’ACOE avec ou sans conditions.

 

 

Remarque : La présente politique prévoit que les composantes de l’examen doivent être achevées dans un délai précis. Les candidats ne doivent pas perdre de vue que les organismes provinciaux peuvent, eux aussi, avoir leurs propres exigences et délais à respecter, notamment en ce qui concerne le « caractère actuel » (temps écoulé depuis l’obtention du diplôme ou durée d’interruption de l’exercice de l’optométrie). Les candidats sont donc encouragés à s’informer de toutes les exigences d’inscription en vigueur dans la province ou le territoire où ils envisagent de s’inscrire et d’exercer. La réussite de l’examen n’est que l’une des exigences liées à l’agrément et à l’obtention d’un permis d’exercer dans une province ou un territoire.


Séquence des examens

Les candidats peuvent choisir de passer l’examen écrit avant les épreuves ECOS; toutefois, rien n’oblige un candidat à passer l’examen écrit avant les épreuves ECOS.

Les candidats sont également libres de s’inscrire aux évaluations qui ont lieu à l’automne ou au printemps.

 

Critères d’admissibilité à l’examen écrit anticipé.Les candidats qui répondent aux critères suivants peuvent se prévaloir de la possibilité de passer les composantes écrites de l’examen à la session Automne :

·         Candidats en dernière année d’un programme de doctorat en optométrie (O.D.) agréé par l’ACOE (profil 1).

-       Ces personnes pourront s’inscrire aux épreuves ECOS à l’occasion d’une session d’examen ultérieure, sous réserve qu’elles aient obtenu leur doctorat en optométrie le 30 juin de l’année subséquente ou avant.

·         Candidats ayant terminé les cours ou le volet théorique d’un programme de formation complémentaire avant les examens de la session Automne (profil 5a).

-       Ces personnes pourront s’inscrire aux épreuves ECOS à l’occasion d’une session d’examen ultérieure, à condition d’avoir terminé le programme de formation complémentaire au moment où ces examens auront lieu.

Les candidats doivent passer les composantes écrites et pratiques de l’examen au cours d’une seule et même session d’examen, à moins qu’ils n’aient réussi les composantes écrites dans le cadre d’un examen écrit anticipé.

Confirmation de l’admissibilité (profils 1 et 2)

·         Les candidats qui termineront leur programme de doctorat en optométrie et obtiendront leur diplôme au plus tard le 30 juin peuvent s’inscrire aux examens de la session Printemps qui précède la fin de leurs études.

·         Les candidats qui termineront leur programme de doctorat en optométrie et obtiendront leur diplôme au plus tard le 30 novembre peuvent s’inscrire aux examens de la session Automne qui précède la fin de leurs études.

 

Réussir l’examen

Pour réussir l’examen, les candidats doivent avoir passé avec succès toutes les composantes de cette évaluation.

 

Délai d’inscription à l’examen

Toute personne qui n’est pas autorisée à exercer en tant qu’optométriste au Canada ou aux É.-U. dispose d’un délai de trois ans, à compter de la date d’achèvement de son programme de doctorat, pour s’inscrire à l’examen et faire une première tentative. Cela vaut pour les candidats des profils 1, 2, 4 et 5. En revanche, il n’y a pas de limite de temps pour les candidats du profil 3 qui sont agréés et détenteurs d’un permis d’exercice en règle.


Délai d’achèvement de l’examen

 

Les candidats disposent d’un délai maximal de trois ans, à compter de la date de leur première tentative, pour achever et réussir l’examen.

La date de la première tentative est considérée comme la date à laquelle un candidat tente pour une première fois de passer l’une ou l’ensemble des composantes de l’examen. Par exemple, si un candidat passe une première évaluation écrite en novembre 2017, cette date est alors retenue comme étant celle de la première tentative.

Veuillez prendre note que le délai maximal alloué pour réussir l’examen ne peut pas être prolongé si le candidat ne satisfait plus aux critères d’admissibilité à l’examen, notamment s’il n’a pas mené à terme un programme de doctorat en optométrie.

Toutes les autres politiques relatives à l’examen continuent de s’appliquer, y compris la politique en matière d’annulations et de remboursements.

 

Nombre de tentatives autorisées

Les candidats ont droit à un maximum de trois tentatives par examen. Autrement dit, ils peuvent reprendre jusqu’à trois fois l’examen écrit et jusqu’à trois fois l’examen ECOS. Un candidat qui échoue trois fois à l’un ou l’autre des examens écrit ou ECOS ne peut pas s’inscrire de nouveau pour reprendre le ou les examens non réussis, puisqu’il est alors réputé avoir échoué à l’examen.

Les personnes réputées avoir échoué à l’examen après trois tentatives peuvent s’inscrire pour une quatrième (4e) et dernière tentative. Toute reprise de l’examen, y compris la quatrième et dernière tentative, doit avoir lieu au plus tard dans un délai de trois ans à compter de la date de la première tentative.

Les personnes qui n’ont pas réussi l’examen écrit et l’ECOS au terme des tentatives autorisées (maximum de quatre) et dans un délai de trois ans à compter de la date de la première tentative sont dès lors inadmissibles à toute autre reprise.

Chaque fois qu’une tentative se solde par un échec, un rapport d’échec est fourni. Quelle que soit la composante à laquelle un candidat a échoué, il est encouragé à suivre une formation complémentaire ou à prendre des mesures pour remédier à ses lacunes. Cela dit, le délai d’achèvement de l’examen de trois (3) ans ne sera pas prolongé en raison des mesures prises par un candidat.

Un candidat qui a échoué à des composantes de l’examen doit reprendre l’ensemble des composantes non réussies au moment de sa prochaine tentative. Par exemple, un candidat qui échoue à deux composantes de l’ECOS doit reprendre ces deux composantes et pas seulement l’une d’elles lorsqu’il se réinscrit aux épreuves ECOS.


Évaluation de l’admissibilité à l’examen – quatrième et dernière tentative

Tout candidat qui n’a pas réussi l’examen après trois tentatives est réputé avoir échoué à l’examen.

La politique et la procédure décrites ci-dessous s’appliquent uniquement aux candidats réputés avoir échoué à l’examen (candidats ayant tenté à trois reprises de passer l’examen, sans succès, et dont le délai d’achèvement de trois ans n’est pas expiré) et qui souhaitent être admis de nouveau.

Toute demande de révision de l’admissibilité à l’examen doit être présentée par écrit (par courriel, télécopieur ou courrier) au BEOC. Aucune demande n’est acceptée par téléphone.

Les candidats qui ont échoué à l’examen à trois reprises peuvent, sur approbation, être autorisés à faire une quatrième et dernière tentative.

Pour obtenir cette approbation, les candidats doivent remettre un formulaire de déclaration dûment signé indiquant qu’ils ont suivi des cours ou une formation complémentaire en préparation à leur dernière tentative. Dans ce formulaire (qui doit accompagner la demande d’inscription à l’examen), le candidat déclare qu’il :

·         comprend qu’il lui incombe de suivre la formation et de prendre les mesures qui s’imposent pour remédier à ses lacunes;

·         s’engage à terminer cette formation et à remédier à ses lacunes avant sa quatrième reprise de l’examen;

·         est conscient que son plan de formation ne sera ni examiné ni approuvé par le BEOC, et que ceux-ci déclinent toute responsabilité à l’égard de ce plan;

·         comprend que cette quatrième reprise signifie qu’il devra reprendre l’examen écrit et l’ECOS;

·         est conscient que si sa quatrième tentative est un échec, il ne sera désormais plus admissible à l’examen.

Voir le formulaire Déclaration du candidat – dernière tentative 

Tentative de passer l’examen sans y être admissible

Tout candidat qui tente de passer l’examen sans y être admissible verra ses résultats d’examen annulés. En outre, cette première tentative sera retranchée du « nombre de tentatives » allouées, et le « délai d’achèvement de l’examen » de trois ans commencera à la date de cette tentative.

IMPORTANT :

Toute demande d’inscription à l’examen est conditionnelle à l’approbation de l’admissibilité, et le BEOC se réservent le droit de rejeter une demande qui n’est pas conforme aux exigences et aux critères d’admissibilité.

L’approbation de l’admissibilité ne remplace pas la nécessité pour un candidat de présenter une demande d’inscription à l’examen, pas plus que le délai pour répondre à l’offre d’admissibilité ne remplace une politique quelconque du BEOC, notamment en ce qui concerne les dates limites d’inscription à l’examen publiées à l’adresse www.oebc.ca